Archives de catégorie : Débats

Révolution Numérique ou Informationnelle ? par Jean-Luc Malétra

Jean-Luc Malétras est  syndicaliste. 

Cet article qui poursuit le débat sur la dite « révolution numérique » est aussi, indirectement, un article sur le travail syndical.

Révolution Numérique ou Informationnelle ?

Deux concepts qui ne conduisent pas aux mêmes analyses et revendications.

Il est pour le moins curieux d’observer qu’un consensus semble se dessiner, sans grande critique sur le fond, sur l’idée d’une révolution numérique en cours. Pourtant d’autres approches, analyses, travaux existent, porteurs d’approches différentes, voire antagoniques, mais ceux-ci n’ont pas de place. Les travaux de Jean Lojkine, par exemple, semblent avoir été oubliés, alors que l’actualité montre tout l’intérêt de sa pensée. Pour lui, la révolution est d’abord une révolution de l’information, le lieu d’un conflit créateur entre éducateurs et éduqués, soignants et soignés, formateurs et formés, experts et simples citoyens informés, voire parties prenantes de la construction d’une information plurielle, toujours polysémique. Pour lui, l’Homme, créateur et propriétaire d’information, est le cœur de cette révolution. Il a beaucoup écrit sur le concept qu’il défend[1], celui de la révolution informationnelle, qui souligne-t-il, ne peut en aucune façon être comparé à la Révolution Industrielle, et dont l’histoire n’est pas écrite à l’avance. Continuer la lecture de Révolution Numérique ou Informationnelle ? par Jean-Luc Malétra

Message d’un syndicaliste à l’adresse du colloque

A quoi peut servir ce colloque ?  Par Grégoire MUNCK

Militant syndical et politique je répondrais par une autre question. Une personne qui reconnaît travailler fait-elle de l’ergologie sans le savoir ? Oui répondrait sûrement quelqu’un qui s’intéresse à l’ergologie car étant, dans son activité, au cœur des contradictions que porte aujourd’hui le travail, il résout quotidiennement et dans la pratique les sujets d’études de l’ergologie. Non répond le militant que je suis car faire pleinement quelque chose passe d’abord par une prise de conscience. Je peux éparpiller des graines et cueillir des légumes cela ne fait pas de moi un jardinier si je ne prends pas conscience du processus qui doit se dérouler.

Continuer la lecture de Message d’un syndicaliste à l’adresse du colloque

Travail et numérique : ouvrons le débat

Impossible de ne pas faire une place dans le colloque à la « question du numérique » alors qu’on nous parle à corps et à cri d’une « révolution » dans ce domaine.

Quand ont pris forme, dans les années 1980, les questions que pose l’approche ergologique (sous le nom, alors, d’analyse pluridisciplinaire des situations de travail), elles venaient mettre du trouble dans un discours triomphant sur les promesses des « mutations technologiques », en posant une question rare : qu’est-ce qui change dans le travail ?

Continuer la lecture de Travail et numérique : ouvrons le débat

« Quelle est la spécificité d’un Groupe de rencontre du travail (GRT) ? », par Louis Durrive

L’enjeu d’une organisation est de rendre possible et efficace l’action collective au service d’un projet. Pour cela, elle doit à la fois produire de la norme (antécédente et anonyme) et pouvoir compter sur des hommes normatifs, c’est-à-dire en mesure d’exercer leur normativité, d’effectuer un retravail personnel des normes, au moment de se confronter à la réalité, de manière à atteindre les buts assignés. Un certain nombre d’organisateurs ont cependant longtemps entretenu l’idée que les plans, les programmes, les procédures, les méthodes, etc. auraient le pouvoir de modéliser parfaitement une action, de la penser à l’avance et ‘sans reste’ – ce qui veut dire de façon exhaustive, car rien ne leur échapperait de la réalité. Or c’est impossible puisque, étant en désadhérence donc à distance de l’ici et maintenant, l’organisation opère nécessairement une réduction de la réalité. Le manager dirigeant a forcément une vision plus large que profonde des situations de travail, qu’il supervise de loin.

Continuer la lecture de « Quelle est la spécificité d’un Groupe de rencontre du travail (GRT) ? », par Louis Durrive

En quoi le travail ouvre-t-il de nouvelles perspectives au mouvement syndical ? par Yves Baunay

C’est le fil rouge qui a été déroulé lors du colloque-séminaire pour les dix ans du chantier travail de l’Institut de recherche de la FSU, les 1er et 2 février 2017 à Paris.

Quatre ateliers ont débattu et confronté des réflexions de militant-e-s à partir d’expériences de recherches sur le travail, d’expériences d’activité syndicale notamment en CHSCT, sur les lieux de travail… Il s’agissait de mettre en évidence des questions vives relatives aux difficultés et/ou potentialités des mobilisations syndicales et des engagements de chercheur-e-s, de syndicalistes, de travailleurs et travailleuses, d’organisations syndicales, dans la transformation du travail.

Continuer la lecture de En quoi le travail ouvre-t-il de nouvelles perspectives au mouvement syndical ? par Yves Baunay