Auteur : christinemartin

Langage et travail :une dynamique de « double anticipation » pour la formation professionnelle

Langage et travail :une dynamique de « double anticipation » pour la formation professionnelle

En formation professionnelle, la question
se pose du retour d’expérience.
Qu’est-ce que nous apprend le travail,
non seulement en termes de savoirs
à mobiliser dans l’action, mais
aussi dans la gestion des épreuves
au moment d’agir, quand il faut tenir
compte de ce qui vient d’arriver et de
ce qui s’annonce, des initiatives que
les autres sont en train de prendre,
des enjeux de l’action collective, des
risques que l’on doit soi-même assumer
en responsabilité ?Pour rendre
compte de toute cette richesse, il faut
comprendre pourquoi il est si difficile
de « dire son travail » et imaginer un
dispositif capable d’inciter chacun à
se prêter à l’exercice. C’est le double
objectif du présent article.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search