Des journées qui compteront pour la démarche ergologique

Les journées Vivre et faire vivre l’ergologie se sont déroulées le 8, 9 et 10 octobre à Strasbourg.  Quinze personnes étaient présentes sur place et une quinzaine était connectées sur les trois jours.

Les progrès des projets sont beaux et les liens se sont renforcés. Nous avons d’ailleurs décidé de nous retrouver dans six mois, en ligne.

Sept projets autonomes ont été présentés et discutés, et plusieurs ont fait l’objet de débats tout au long des trois jours. Ils continuent de vivre et nous en dirons plus dans les mois qui viennent.

Le compte-rendu viendra dans les semaines à venir.

Pour mémoire, les sept projets (en cours) sont :

  • Réseaux sociaux et ergologie (correspondant-e-s : Caroline Calba et Yohan Milanovic)
  • Syndicalisme et ergologie (correspondants : Christine Martin, Gilles Blanchard, Christine Eisenbeis, Yves Baunay et Jean-Marie Francescon)
  • Travail enseignant post-covid, approche situationnelle France-Brésil (correspondant-e-s : Mariana Verissimo et Jean-Luc Denny)
  • Partage de pratiques en intervention (correspondante : Josiane Jenczak)
  • Bibliothèque de l’ergologie (correspondant : Barthélemy Durrive)
  • Histoire collective de l’ergologie (correspondant : Barthélemy Durrive)
  • Cercles de lectures autour de l’ergologie (correspondante : Marcelle Duc)

Le collectif Anim’Ergologie.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search